dimanche 19 mars 2017

Pause de printemps

Le blog fait relâche.
 Nous nous retrouverons pas plus tard que le 28 mars prochain.
A la page, elle, reste ouverte et plus animée que jamais.
A se revoir. Bientôt. Youpi !
 
 

samedi 18 mars 2017

vendredi 17 mars 2017

Françoise Hardy et le prix Nobel de littérature

Revue Schnock n° 22, La Tengo éditions,
176 pages, 14,50 €
Spécialiste du yéyé, du  pré-yéyé, du péri-yéyé et du proto-yéyé, la revue Schnock trace sa route. Les rubriques pour lecteurs de 27 à 87 ans, à en croire sa rédaction, ne varient pas : " Schnock des cultures ", "Les Schnocks parlent aux Schnocks ", " Schnock chez soi " (où l'on trouvera une évocation bienvenue d'André Hardellet), le ton fut trouvé tout de suite et conservé.
Pour cette nouvelle livraison, le cœur du numéro est consacré à Françoise Hardy qui peut protester tout son saoul (le dossier occupe une bonne soixantaine de pages) qu'elle n'est pas, non, une "baba cool ". Et rappeler qu'un prix Nobel de littérature a travaillé avec elle. Parfaitement. Patrick Modiano a en effet composé pour Hardy les paroles inoubliables de la chanson " Etonnez-moi, Benoît ... ! " qu'on ne se privera pas de réécouter ici. De nombreuses autres anecdotes émaillent ce numéro 22, qui est solidement illustré par des documents d'un autre siècle.

jeudi 16 mars 2017

Quels vieux, ces jeunes ! Ou : le livre, une passion de la jeunesse

Alors que la numérisation de l'écrit (qu'il soit roman, essai, guide de voyage ou livre de cuisine) a été présentée comme l'avenir de l'humanité et, par voie de conséquence, comme une preuve de jeunesse des uns et de sénilité des autres, voici ce que l'on apprend d'Outre-Manche (et que l'on avait appris venant d'Outre-Atlantique au début de l'année, mais le libraire était resté coi) dans le magazine Livres Hebdo :

" Alors que les ventes de livres en volume ont globalement progressé de 2% en 2016 au Royaume-Uni, les ventes de livres numériques ont, elles, chuté de 4%, selon le rapport annuel sur le marché britannique de l’institut Nielsen.
En 2016, 360 millions de livres, papier et numériques, ont été vendus sur le marché britannique, soit une augmentation de 2% en volume par rapport à 2015, révèle le bilan annuel des ventes de livres au Royaume-Uni de l’institut Nielsen, dévoilé le 13 mars pendant la Foire du livre de Londres. Selon cette étude également relayée par Publishers Weekly, la progression du livre papier (+4%) est le principal vecteur de croissance de l'activité, les ventes de livres numériques chutant, elles, de 4% après avoir progressé de 5% en 2014. "

Mais, le meilleur vient :

 " Le recul du numérique est essentiellement provoqué par les jeunes générations qui préfèrent la lecture sur papier afin de faire une "pause" loin de leurs écrans, a estimé Steve Bohm, directeur de recherche chez Nielsen, lors de la présentation du rapport à la Foire du livre de Londres. D'après une étude de notre confrère britannique The Bookseller, en 2014, 73% des 16-24 ans préféraient le livre papier au livre numérique.
(...) Seuls 4% des ouvrages de fiction jeunesse, romans et albums, sont vendus au format numérique. Cette tendance apparaît également dans le secteur des livres de cuisine santé, en vogue l'an dernier.
   Selon The Guardian, Steve Bohm a estimé, le 13 mars à la Foire du livre de Londres, que les ventes de livres numériques devraient continuer de décliner en 2017. "
 
L'opération ringardisation a donc échoué (et pas seulement en France). Il faudra aux industriels du numérique trouver un autre argumentaire pour doper leurs ventes. Le libraire poursuit sa route.
 
 

mercredi 15 mars 2017

Le Prix des Lecteurs A la Page 2017 est lancé

La nouvelle sélection du Prix des Lecteurs A la Page
a été dévoilée hier au soir.
Pour sa dixième édition, et après Dans l'ombre de nos nuits,
de Gaëlle Josse, PLAP 2016,
les huit romans suivants
ont été remis aux membres éminents du jury :
 
Christian Chavassieux,
 La Vie volée de Martin Sourire, Phébus

Eric Chevillard, Ronce-Rose,
Editions de Minuit

Bérangère Cournut, Née contente à Oraibi,
Le Tripode

Julien Decoin, Soudain le large,
Le Seuil

Catherine Grucher, Transcolorado,
Gaïa

Christian Laborde, Le Sérieux bienveillant des platanes,
Le Rocher

Dominique Rameau, Sanglier,
Corti

Philippe Ségur, Extermination des
cloportes, Buchet-Chastel




La sélection du Prix Goupil 2017, destinée aux jeunes lecteurs A la Page sera, quant à elle, rendue publique incessamment.

lundi 13 mars 2017

Vive l'ivresse poétique potentielle !

 
 
Pour le trentième anniversaire de la Semaine de la poésie,
Frédéric Forte rejoindra la librairie sur le coup de onze heures
samedi prochain 18 mars.
 S'ensuivra une rencontre-lecture intensément potentialisée,
suivie du traditionnel apéritif pour accentuer l'ivresse.
Frédéric Forte est né à Toulouse en 1973 et vit à Paris.
Il est poète et membre de l’Oulipo depuis mars 2005.
Il a découvert les Exercices de style de Raymond Queneau
 en classe de 5e et a le souvenir très net du mot « Oulipo »
lu à cette occasion dans un manuel scolaire.
 Les initiales F. F. sont aussi celles de « formes fixes »

dont il aime explorer les potentialités,
qu’elles soient issues des traditions poétiques ou conçues par les oulipiens.
Il est notamment l’inventeur de l’opéra-minute,
la petite morale élémentaire portative, les bristols ou les 99 notes préparatoires…
Mais il ne s’interdit aucune voie,
pas même la prose ou le vers libre !
 

 

dimanche 12 mars 2017

Samedi BD (23)

En ce samedi 11 mars,
jour de la vingt-troisième édition de SAMEDI BD,
Géraldine conseilla entre autres
(oui : entre autres, car pour connaître l'ensemble
de ses coups de cœur/coups de griffe
et déguster l'apéritif gratuit
il faut bien sûr être présent en chair et en os) :
 
Gipi, La Terre des fils, Futuropolis,
23 €

Nicolas Pitz, Larry Watson, Montana 1848,
124 pages, 19,50 €

Nury, Vallée, Katanga 1. Diamants,
Dargaud, 70 pages, 16,95 €

Jean-Sébastien Bérubé, Comment je ne suis pas
devenu moine, Futuropolis, 29 €

Ducoudray et Alliel, Les Chiens de Pripyat,
Grand angle, 56 pages, 13,90 €